JOB NEWS
À la uneDroit social

Carte Chifa, 1,7 milliard de centimes de préjudice financier pour la CNAS d’Alger

Le directeur l'Agence d’Alger de la Cnas, Idris Mahfoud, annonce l’implication de 22 personnes dans deux affaires liées à l’usage frauduleux de la carte Chifa. Avec un préjudice financier de près de 1,7 milliard de centimes.

805Vues

Par Rédaction nationale 

Ces deux affaires concernent l’utilisation de Lyrica, préconisé dans le traitement des douleurs neuropathiques, comme psychotrope.

Répondant aux questions qui lui ont été posées, lors d’une conférence de presse qu’a abritée hier le siège de l’agence, M. Mahfoud indique que «l’affaire poursuit son cours afin de déterminer les vrais coupables». S’ajoute une autre pratique, inhérente à l’usage abusif de la carte Chifa qui coûte à l’agence d’Alger 10 milliards de centimes dont 53% ont été récupérés en fin de mai dernier.

M.  Mahfoud indique que «l’affaire poursuit son cours afin de déterminer les vrais coupables». S’ajoute une autre pratique, inhérente à l’usage abusif de la carte Chifa qui coûte à l’agence d’Alger 10 milliards de centimes dont 53% ont été récupérés en fin de mai dernier.

A ce sujet, Idris Mahfoud affirme que son agence ne lésinera pas sur les efforts pour récupérer la somme restante d’ici la fin de l’année. Et d’ajouter : «1 500 cartes sont bloquées pour utilisation frauduleuse». Par ailleurs, M. Mahfoud annonce que l’agence d’Alger a produit 897 322 cartes durant le premier semestre 2018.

Sur ce total, 47 346 n’ont pas été remises à leurs titulaires. Ce phénomène de cartes en instance au niveau des centres de paiement touche notamment les étudiants, dont le nombre de cartes électroniques non récupérées a atteint 29 717. Par ailleurs, le conférencier est revenu sur la campagne que mène son agence, du 11 au 31 juillet courant, qui concerne la sensibilisation des assurés sociaux et des officines pharmaceutiques conventionnées, placée sous le thème «la sécurité sociale est un droit acquis, préservons-le».

5395 accidents de travail en  2017 

Il convient également de rappeler que ladite agence a indiqué, en mai dernier, que le nombre d’accidents de travail s’est élevé l’année écoulée à 5 395, dont 54 décès. Ils sont dus souvent au manque et au non-respect des consignes de sécurité, notamment le port d’équipements de protection individuelle. Les accidents du travail ont enregistré ces deux dernières années une baisse de plus de 20%, «résultat des actions de prévention menées par les services de la prévention et des actions de recours contre le tiers », explique le responsable. Selon lui, ces deux aspects ont fortement contribué à la prise de conscience des employeurs pour l’amélioration des conditions de travail. Du côté des travailleurs, nombreux se sont rendu compte de l’importance de prendre soin de sa santé et de respecter les règles de sécurité au travail. Par branche d’activités, en matière d’accidents de travail, le responsable a expliqué que le secteur du BTPH est en première position, soit 25% du total dont 43,9% sont mortels. M. Idris a indiqué que ces accidents ont coûté à la Cnas 577 millions de dinars de remboursement pour le premier trimestre 2018.

 

 

JOB NEWS

Laisser un commentaire