JOB NEWS
À la uneEntrepreneuriat

L’État poursuivra l’accompagnement des jeunes pour la création de micro-entreprises

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité Sociale, Mourad Zemali, a affirmé lundi à Skikda que l’État reste "déterminé" à poursuivre l’accompagnement des jeunes pour la création de micro-entreprises.

605Vues

Par Lamia Djerada 

Lors de sa visite à une micro-entreprise créée dans le cadre du dispositif de l’Agence nationale de soutien à l’emploi de jeunes (Ansej), le ministre a relevé que « ces dispositifs d’aide à l’emploi ont diffusé l’esprit entrepreneurial parmi les jeunes et ont porté leurs fruits en participant à la création de richesses et d’emplois ».

Concernant les métiers pénibles et leur classification, M. Zemali a indiqué qu’ »une commission technique a été créée,  il y 7 mois et œuvre d’une manière régulière à étudier et élaborer les critères définissant et classifiant les métiers pénibles », assurant qu’ »il y aura concertation avec les divers partenaires économiques et sociaux et les représentants de la société civile pour parvenir à un consensus sur ces métiers ».

« La liste des métiers pénibles élaborée sera préliminaire en tenant compte de l’évolution des sciences et des technologies », a ajouté le ministre.

Le ministre a exhorté les entreprises économiques à procéder à la permanisation des jeunes travaillant dans le cadre du dispositif d’aide à l’insertion professionnelle.

Il a également estimé que « la décision de geler la permanisation au niveau des administrations est due au fait que cette opération est soumise à diverses lois et concours, assurant que le ministère de tutelle tente de transférer ces travailleurs vers le secteur économique » et encourage, en même temps, les jeunes à faire preuve d’initiative et créer leurs propres micro-entreprises que le ministère, a-t-il indiqué, est disposé à accompagner.

« La CNR en difficulté » 

M.Zemali a estimé que la Caisse nationale des retraites (CNR) se trouve en situation de « déséquilibre financier » pour diverses causes et fait face à « un déficit d’environ 50 % ».

L’état algérien est intervenu courant 2018 pour affecter environ 500 milliards DA pour couvrir ce déficit, a ajouté M. Zemali qui a fait état de grands efforts déployés au niveau du système de sécurité sociale pour trouver d’autres modes de financement de cette caisse.

Le ministre a inauguré une annexe des prothèses auditives de l’Office national d’appareillages et accessoires pour handicapés (ONAAPH) au niveau du centre de paiement de l’agence de Skikda de la CNAS (caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés) appelée à prendre en charge 1.500 personnes souffrant de problèmes auditifs.

Par ailleurs M.Zemali a présidé la cérémonie de signature d’une convention de partenariat entre l’Agence locale de la main d’œuvre, la direction de wilaya de l’emploi et la direction de wilaya de la formation et de l’enseignement professionnels pour la formation durant des périodes de 3 mois à une année de jeunes âgés entre 16 et 20 ans dans certains métiers demandés sur le marché de l’emploi en vue de favoriser leur embauche par les entreprises.

 

JOB NEWS

Laisser un commentaire